Définition et explication de la période d’ovulation

Que l’envie de devenir parent vous prennent ou que vous soyez déjà prête à tout essayer pour tomber enceinte, il est préférable de bien comprendre comment fonctionne réellement votre corps afin de vous éviter les accidents de parcours et les déceptions.

D’après les sondages effectués, un couple sur deux tente de concevoir un enfant durant les jours non propices à la fécondation. La raison à cela, c’est tout simplement parce qu’ils ne disposent pas des informations précises pour cibler la bonne période fertile. (Si vous voulez être sûr à 99,99% de votre période d’ovulation, lisez la partie sur le test d’ovulation)

C’est également le cas des familles nombreuses. Les informations qui vont suivre permettront une mise en lumière sur la fertilité chez la femme. Le processus d’ovulation ainsi que tous les facteurs qui le déclenchent durant le cycle menstruel y seront expliqués en détail dans le but d’en faciliter la compréhension.

Ce que l’on entend par ovulation

L’ovulation désigne un processus naturel se déroulant chez la femme durant chaque cycle menstruel qui est déterminé par l’intervalle entre deux règles consécutives. Elle correspond à des dérèglements hormonaux qui déclenchent la libération d’un ovule mature par les ovaires dans la trompe de Fallope.

Dans le cas général, ce phénomène physiologique se produit entre le 12e au 16e jour du cycle suivant annoncé par l’apparition des prochaines règles. Pour y voir plus clair dans ce processus, il est tout d’abord essentiel de comprendre que c’est à l’intérieur des ovaires que se développent les ovules.

Cette évolution des follicules se réalise de manière continue durant la première phase du cycle menstruel. Seul, un ovule unique poursuivra son développement jusqu’à atteindre la maturité. Ce dernier sera expulsé vers la trompe de Fallope qui est rattachée à l’utérus.

En parallèle, plus le temps passe et que la date d’ovulation approche, le corps produit en quantité plus élevée une hormone particulière dénommée œstrogène. Grâce à elle, les parois de l’endomètre utérin s’épaississent progressivement afin de créer un environnement propice à la réception d’un éventuel fœtus en cas de fécondation.

Et pendant que le taux d’œstrogène dans le sang augmente, une autre hormone appelée LH ou hormone lutéinisante est sécrétée au niveau de l’hypophyse antérieure. Lorsque cette production atteint un pic, cela déclenche la libération de l’ovule mature au niveau d’un des ovaires. Ce phénomène s’appelle l’ovulation.

Étant donné que l’ovulation ne se produit qu’entre 24 et 36 heures suivant ce pic de LH, cette hormone est par conséquent le bon indice qui annonce la période de fertilité chez la femme. Il est toutefois très important de savoir que l’ovule lui-même a une durée de vie maximale de 24 heures.

Si aucune fécondation ne s’effectue durant ce laps de temps, il se dégénère et meurt avant d’être éliminé au cours des menstruations. En même temps, la muqueuse utérine se déchire d’où l’écoulement de sang durant les règles.

Ebook miracle de la grossesse
Cliquez sur l’image pour accéder au Miracle de la grossesse.

Par contre, si un spermatozoïde parvient à féconder l’ovule, la fusion des deux gamètes donne naissance à un œuf qui se développera en fœtus jusqu’à donner un bébé. À noter que la durée de vie d’un spermatozoïde est de 3 à 5 jours. La « marge de fertilité » totale est donc approximativement 6 jours ce qui équivaut aux 5 jours précédant l’ovulation et les 24 heures de vie de l’ovule.

Les signes annonciateurs de l’ovulation

Comme il s’agit d’un processus se passant à l’intérieur du corps de la femme, seuls quelques symptômes extérieurs permettent de reconnaître la période d’ovulation. Quelques techniques simples sont aussi utilisées pour faciliter la détermination de la date précise de ce phénomène physiologique.

Il est capital de savoir en premier lieu que la phase qui suit l’ovulation appelée phase lutéinique représente une période constante de 14 jours. Pour connaître avec précision la date d’ovulation, il suffit d’effectuer un compte à rebours à partir du premier jour du cycle menstruel suivant, quel que soit le nombre de jours total du cycle.

Généralement, un cycle normal compte 28 jours. Celui-ci peut être considéré comme régulier si cette durée reste inchangée pendant un trimestre au moins. En second lieu, bien que les signes sont peu reconnaissables chez la plupart des femmes, il arrive qu’une brève douleur soit ressentie à la hauteur de l’ovaire qui a ovulé soit celui du côté gauche soit celui du droit.

Enfin, il faut remarquer que le cycle d’ovulation change au fur et à mesure que l’on gagne de l’âge. Cela entraîne une baisse de la fertilité quoique les risques de libération de plusieurs ovocytes en simultané soient plus élevés.

Comment être précis dans le calcul de sa période d’ovulation ?

L’ovulation correspond à un processus physiologique se passant chez la femme durant lequel un ovaire libère un ovule afin qu’il puisse être fécondé par un spermatozoïde. Cet intervalle de temps définit la période de fertilité.

Il est alors nécessaire de savoir calculer avec exactitude sa période d’ovulation pour être sûre de concevoir un enfant au bon moment. Plusieurs techniques permettent actuellement de déterminer cette période bien que certaines d’entre elles ne garantissent pas une réussite.

Le plus sûr à l’heure actuel reste le test d’ovulation.

La méthode du calendrier

La durée du cycle menstruel n’est pas identique chez toutes les femmes. Par conséquent, la période d’ovulation peut varier pour chacune. Il est bon de savoir tout de même que cette différence dépend entièrement d’une phase précise dans le cycle menstruel qui est la phase folliculaire.

En effet, la durée du processus de création des gamètes femelles jusqu’à leur maturation est changeante tandis que la phase lutéinique, celle qui suit l’ovulation, reste invariable. Cette deuxième phase du cycle dure toujours 14 jours.

Ainsi, pour savoir précisément la date de l’ovulation, il suffit de soustraire ce nombre de jours au total du cycle ou bien effectuer tout simplement un compte à rebours à partir du premier jour des règles suivantes. Pour un cycle normal de 28 jours par exemple, l’ovulation tombe exactement le 14e jour puisque les deux phases folliculaire et lutéinique ont une durée équivalente.

La technique par l’observation de la glaire cervicale

Il est tout à fait possible d’estimer la période d’ovulation par l’analyse de l’aspect de la glaire cervicale. Il s’agit d’une substance sécrétée au niveau du col de l’utérus grâce à l’influence de certaines hormones sexuelles.

Pour savoir si la période d’ovulation est proche, il suffit de prélever une petite quantité de glaire cervicale. Si elle présente un aspect filant et transparent et qu’elle présente une texture souple, cela signifie que la femme est bel et bien dans sa période fertile.

Avec cet aspect, elle ne constitue pas une barrière infranchissable pour les spermatozoïdes. Toutefois, durant les autres jours du cycle, la glaire cervicale devient plus épaisse et son acidité est plus élevée. À ce moment-là, il devient difficile pour les spermatozoïdes de la traverser ce qui équivaut à une baisse de la fertilité.

Le calcul par la courbe de température

Une légère hausse de la température corporelle est perçue au lendemain de l’ovulation. Étant donné qu’elle correspond à seulement quelques dixièmes de degrés, elle ne peut être ressentie par la femme.

Cependant, avec une prise de température corporelle journalière avec un thermomètre adéquat, il est possible d’observer ce changement. Cette méthode doit être réalisée chaque matin à une heure précise, préférablement avant le levé du lit pour ne pas fausser les paramètres.

Les cas particuliers

Il existe des femmes exceptionnelles qui ovulent en même temps qu’elles ont leur règle. C’est un phénomène très rare qui s’explique parfaitement. En réalité, elles présentent un cycle menstruel très court d’environ 21 jours tandis que la durée de leurs règles est relativement longue jusqu’à 7 jours environ.

Utilisez un test d’ovulation !

Votre décision est prise, vous souhaitez avoir un bébé et le plus tôt sera le mieux ? Augmentez vos chances de tomber rapidement enceinte en effectuant un test d’ovulation. Cette technique est recommandée pour son efficacité à déterminer les périodes fertiles.

Maximiser les chances d’être enceinte

En général, la femme a tout juste 25% de chances de connaître une grossesse durant son cycle menstruel. Pour y parvenir, évidemment, un rapport sexuel est nécessaire. Cependant, il faut que le moment coïncide parfaitement à la période fertile pour que ce soit une réussite.

Il est préférable de prévoir les relations sexuelles quelques jours avant l’ovulation pour que les chances soient optimales. Ceci étant, l’ovocyte mature libéré lors de l’ovulation a une durée de vie d’environ 24 heures seulement tandis que les spermatozoïdes préservent leur pouvoir fécondant durant approximativement 72 heures. Le bon moment correspond à 6 jours fertiles en tout.

Mais attention, période d’ovulation ne signifiera pas que vous tomberez enceinte du premier coup..

Fonctionnement des tests d’ovulation

D’après les analyses faites par les chercheurs, une hormone appelée hormone lutéinisante ou LH est sécrétée de manière importante environ 24 à 36 heures avant que l’ovulation ne se produise. Ce pic hormonal est celui qui déclenche l’ovulation au 14e jour du cycle menstruel.

Justement, l’élaboration des tests d’ovulation est basée sur cette constatation. Ils ont pour but d’évaluer la quantité de la LH tout au long du cycle afin de déterminer les jours propices pour concevoir le bébé. Au moment où la production de cette hormone est la plus élevée, les chances de réussite d’une fécondation sont maximales.

Les tests permettent de détecter ce pic de LH. Quand c’est le cas, ils indiquent un résultat positif. Il est alors conseillé au couple de prévoir des rapports sexuels environ 48 heures qui suivent cette indication.

Testé et approuvé : Test d’ovulation CLEARBLUE Digital

Ce test se caractérise par son efficacité à définir les deux jours les plus féconds du cycle menstruel. Le résultat qu’il offre est fiable à plus de 99%.

Son principe est assez simple. Il repère le pic hormonal de LH qui annonce l’ovulation. Une fois ce signe détecté, il est indiqué sur l’écran digital du dispositif sous forme d’un smiley. Ce dernier reste visible pendant 2 jours pour laisser le temps à l’utilisatrice d’être certaine du résultat.

Elle devra alors envisager des relations sexuelles le jour même puis le lendemain pour plus de chances de réussir à concevoir un enfant. Tant que c’est négatif, aucun affichage de la sorte n’apparaît.

Concernant le mode d’utilisation du test d’ovulation Digital de CLEARBLUE, il est idéalement préconisé de s’en servir quotidiennement au réveil avec les toutes premières urines du jour. Si l’utilisatrice ne connaît pas la durée exacte de son cycle menstruel, elle devra effectuer le test tous les jours.

Mais si elle sait combien de jours compte son cycle, elle peut procéder à un calcul rapide des jours susceptibles d’apparition de l’ovulation et réaliser le test durant cette période. Pour savoir en détail les techniques d’utilisation du dispositif, il faut lire attentivement la notice du produit.

Vous trouverez ces tests d’ovulation à l’achat en cliquant ici